7 principes fondamentaux en permaculture

Voici la synthèse d’une vidéo de la chaîne Youtube
Permaculture agroécologie etc… , une chaîne que j’apprécie particulièrement!
Vous trouverez le lien vers la vidéo à la fin de l’article.

1. Couverture du sol

Il s’agit d’un principe fondamental en permaculture. Recouvrir la terre d’une couverture végétal favorise la vie du sol, augmente sa biodiversité ainsi que le développement du mycélium. Elle protège également la zone de culture contre le soleil et le vent.

2. Zone de culture aérée et décompactée

Il faut aménager des zones de circulation afin de ne pas déranger et compresser le sol de la zone de culture. Lors de la récolte, laisser les racines dans la terre permet non seulement d’avoir des repousses, mais en se décompensant, elle crée des galeries souterraines qui garde le sol aéré et décompacté.

3. Planter serré

Planter les semis de façon rapprochée empêche les herbes nuisibles de se propager.

4. Polyculture

Une monoculture a pour effet d’attirer rapidement les insectes prédateurs de la plante. La polyculture permet d’éviter l’utilisation de pesticide. P.Ex. Le plant de tomate sera protégé par l’ail, la ciboulette. On évite le mildiou.

Vous trouvez ce contenu utile?

Merci d’encourager La MAP à créer plus de contenu comme celui-ci en faisant une contribution au Patreon. Vous pouvez également vous joindre au groupe Facebook de La MAP.


5. Faire ses semences

Chaque terroir est différent; climat, sol et biodiversité environnante. Pour améliorer les variétés cultivées, il faut conserver les semences des plants ayant:

  1. Les plus beaux pieds
  2. Les plus beaux fruits
  3. Qui poussent le plus rapidement

6. Plantes sauvages

Ajouter des plantes sauvages au jardin permet d’attirer la vie, d’augmenter la biodiversité du sol et de régulariser une population d’un insecte nuisible.  P.Ex. Si la présence de pucerons nuit à la plantation, on peut introduire au jardin une plante qui favorise l’apparition de son prédateur la coccinelle.

7. Taille des plants

Chaque entaille faite à un plant augmente ses chances d’être malade ou d’être attaqué par un champignon. Moins de plaies = Plant plus résistant.


%d blogueurs aiment cette page :