La révolution d’un seul brin de paille

Couverture végétale, paillage, mulch? Si comme moi vous débutez en permaculture, ces termes ont suscité plusieurs interrogations! En fait, ils expriment tous la même chose; une matière ayant le rôle de protéger et de nourrir le sol de la zone de culture en azote et en carbone dans des proportions variables.

Le meilleur paillage au monde!

Mais quelle est donc LA meilleure couverture végétale? C’est celle qui est à vos pieds.
Sur les médias sociaux, chacun ira de sa théorie sur le sujet. Encore une fois, la permaculture nous apprend à observer la nature avoisinante afin de trouver la matière organique la plus abondante qui permettra à votre potager prospérer. Aucun paillage n’est parfait; il faut donc faire ses propres tests et mélanges.

Voici une liste non exhaustive de couvertures végétales:

Les roches

Le rôle de la couverture n’est pas uniquement d’apporter de l’azote et du carbone directement aux plants. Qu’est-ce qui se passe lorsque l’on soulève une pierre? Vous réalisez que la vie foisonne en dessous. Ces insectes vont déclencher un cercle vertueux en nourrissant le sol de leurs déjections, en décompressant le sol, en dégradant les racines des plantes mortes et ultimement en se décomposant. Il peut être intéressant de «pailler» un arbre nouvellement planté avec de la roche. Cela aura pour effet de limiter la croissance de plantes spontanées qui pourraient nuire à sa croissance et permettra à une myriade d’organismes de proliférer sous la couverture améliorant par le fait même la qualité du sol.

BRF et Broyat

L’acronyme BRF signifie Bois Raméal Fragmenté. Concrètement, c’est le broyat de jeunes rameaux de l’année dont le rapport carbone | azote en fait une couverture végétale très appréciée par les plants du potager. L’inconvénient c’est qu’il faut avoir une énorme quantité de jeunes rameaux pour être en mesure de pailler son jardin de BRF.

Le broyat est simplement le résultat du broyage de branchages trouvé à proximité. Il est plus riche en carbone.

Petite pause pour vous inviter à vous joindre au groupe Facebook de La MAP Minamalisme | Autonomie | Permaculture.

La Paille

La paille est riche en carbone donc elle nourrit peu le sol. Comme avec la roche, cette couverture va permettre de nourrir et d’améliorer indirectement la qualité du sol en favorisant la prolifération de la vie. Elle a l’avantage d’être plus durable que le foin. C’est une façon de récupérer un déchet de l’agriculture. Demandez à votre réseau si un céréalier bio se trouve à proximité!

Foin

La composition azotée du foin fait en sorte que cette couverture se dégrade rapidement. Facile à trouver, certains disent qu’elle a l’inconvénient d’amener au jardin des semences de plantes spontanées indésirables. Souvent récolté avec des machines réputées grandes consommatrices d’énergie fossile, comme pour tous les autres types de couvertures, avantages et inconvénients doivent être sous pesée par le jardinier.

La tonte

La tonte fraîche est extrêmement riche en azote et se décompose très rapidement. Une couche trop épaisse pourrait avoir comme effet de faire monter la température de la zone de culture et de nuire à la vitalité du sol. Il faut donc l’ajouter en couche fine. Il peut être intéressant de mélanger la tonte à la paille pour équilibrer le rapport azote | carbone de notre couche végétale.

Le carton et le papier

Ces matériaux ont l’avantage d’être extrêmement faciles à trouver dans notre récupération. Par contre, le carton est souvent traité contre les insectes avec des pesticides chimiques. L’encre qui se trouve sur le carton rebute également plusieurs jardiniers. Les champignons et le mycélium sont des spécialistes de la décontamination; reste à savoir si vous leur faites suffisamment confiance pour traiter votre couverture de carton. 

Feuilles d’arbres

En plantant une abondance d’arbres près des zones de culture, la couverture végétale se renouvelle d’elle-même et sans effort. Les feuilles des érables, des frênes, des tilleuls et des arbres fruitiers constituent généralement une couverture végétale intéressante qui se dégrade rapidement et nourrissent bien le sol. Les feuilles ont le désavantage de moins absorber l’eau et peuvent s’envoler.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :