Bien manger ça coûte trop cher…

Aussi petit soit le pas effectué dans cette direction, chaque jour j’essai de gagner en autonomie et en résilience. Alors, quand on me sert ce genre de fatalité, mon cerveau traduit par:

«Je ne suis pas intéressé à investir le temps, l’énergie et la cognition nécessaires pour m’alimenter de façon à maximiser mon bien-être et à minimiser l’impact sur mes finances personnelles.»

Après tout, il y’a bien d’autres priorités dans la vie hein?

En faisant référence à l’article les défis de la décroissance, un de mes amis m’a récemment lancé « Boutin, c’est impossible de bien manger avec 30 piastres par semaine! »

Bien que ma copine et moi avons considérablement diminué l’intensité avec laquelle nous nous sommes lancés dans ce défi en octobre dernier, nous avons constaté que grâce aux différents systèmes mis en place, la facture totale dépasse rarement les 35$ par personne, par semaine.  Pour y arriver, nous avons considéré l’épicerie en 3 temps:  AVANT | PENDANT | APRÈS. Voici donc notre recette!

🖖Hey toi! Merci de t’abonner au groupe Facebook de La MAP si tu trouves l’article intéressant; c’est ma récompense 🙂


AVANT

Fixer un budget réaliste

Pour nous, le budget officiel prévu est de 40$/semaine/personne. À noter, je ne consomme aucun produit animalier pour des raisons éthiques qui m’appartiennent. Fruits, légumes, céréales, légumineuses forment donc la base de mon alimentation; des menus inspirés par les Blue Zones. Il va sans dire, ces produits ne sont pas parmi les plus dispendieux à l’épicerie. Ma copine de son côté prévoit un petit budget supplémentaire pour des produits laitiers.

Identifier les commerçants chez qui faire les courses

Pour ne pas manger de la cochonnerie, il faut magasiner dans des endroits ou il n’en vendent pas; tout simplement. Voici les considérations qui nous ont permis d’identifier ces commerces:

👉 Nous souhaitons que notre alimentation soit le moins transformée possible

👉 Les prix doivent être très compétitifs

👉 Le commerce doit être situé à une distance raisonnable de la maison ou se trouver entre la maison et le travail pour rentabiliser nos déplacements

👉 Sans avoir la prétention d’être 0 déchet, il est également important pour nous d’utiliser nos contenants et sacs réutilisables; donc un endroit qui vend en vrac

Le choix s’est arrêté sur Fruiterie 440 et Bulk Barn. Les légumes de Fruiterie 440 ne sont pas certifiés bio, mais nous devons choisir nos combats. Pour le bio, je compte sur mon potager qui, je l’espère, nous rendra bientôt autonomes une partie de l’année. Bulk Barn offre des coupons-rabais intéressants et il est possible de les présenter avec le téléphone.

💡 Dans les supermarchés conventionnels; les emballages sont conçus par des spécialistes en marketing et ont pour objectif de déclencher chez nous une pulsion d’achat… il faut en être conscient. Les produits de première nécessité sont souvent soigneusement placés au fond du commerce pour que vous ayez à parcourir la plus grande distance et ainsi augmenter vos chances de succomber à ce petit sucré qui ne figurait pas sur la liste. 

Ménage et Inventaire

Cette étape de réorganisation est cruciale. C’est le moment de prendre connaissance de l’inventaire et de lister les produits manquants. C’est également le moment de trouver un projet pour les aliments qui sont «dû» et envoyer au compost les aliments qui seraient périmés.

Au début de notre défi, nous avions également réaménagé les tablettes du réfrigérateur pour faire en sorte de mieux voir les produits qui doivent être consommés rapidement. Aussi, nous avons jeté les fameux projets de sciences ; sauce VH et condiments en dormance qui encombraient le frigo depuis des années!

💡 Les tupperwares sont très utiles quand on cuisine beaucoup. Pour ne pas perdre le contrôle de l’armoire, on les ferme avant de les ranger; on ne cherche donc jamais les couvercles. Vous me remercierez plus tard!

La soupe au Tou-ski!

À la fin de la semaine, les légumes qui n’ont pas été cuisinés ont la chance d’être ajoutés à la délicieuse soupe au Tou-ski. Quelques patates, bouillon de légumes, oignons poêlée, 8 tasses d’eau, 2 heures à la mijoteuse et un succulent velouté de légumes nous attends au retour des courses.  Un crockpot et un minuteur sont des alliés incroyablement précieux dans notre système!

PENDANT

Ludifier le processus

Ma copine et moi avons transformé la tâche plutôt monotone de faire l’épicerie en un jeu. Le but étant évidement de ne pas dépasser l’allocation prévue, voir de réussir à engranger des surplus. Le défi réussi, on se fait un high-five devant la caissière et tout le monde nous trouve étranges 😂

Si vous êtes en couple, je vous encourage à faire les courses avec votre tendre moitié. Si vous êtes seul, allez s’y avec un ami. Encouragez l’autre à questionner vos choix. Qu’est-ce je souhaite cuisiner avec ce produit? Est-ce que ça entre dans mon budget? Est-ce que cet item pourra être consommé par les deux?

💡Nous faisons toujours l’épicerie sur une panse pleine; autrement nous sommes susceptibles de succomber aux tentations!

APRÈS

musique et meal prep

Tout commence par une playlist up tempo! Pendant que l’un range les produits achetés, l’autre commence à préparer les aliments qui doivent être cuisinés prioritairement. Chez fruiterie 440, il y’a une section complète de légumes vendus pour une fraction du prix, mais qui doivent être consommés/cuisinés rapidement.   

L’épicerie rangée, les deux participent à la préparation des légumes qui nous permettront de rapidement faire des lunchs et des recettes pour la semaine. Nous faisons la vaisselle au fur et à mesure en essayant d’en utiliser le moins possible.

ET…APRÈS-APRÈS

On prend une bonne bière froide et on se pète les bretelles! Est-ce que ça nous tente toujours? Non. Par contre, lorsque l’opération est un succès, planifier environ 3h, on a le sentiment de former une équipe à toute épreuve!


Si vous êtes curieux et que vous aimeriez en savoir plus sur le défi 30$ par semaine, je vous invite à lire les articles de ma copine sur le blog Simplicité Semi-Volontaire!

Se nourrir à 30$ par semaine, ben voyons donc…
Retour sur le défi 30$/semaine

One Reply to “Bien manger ça coûte trop cher…”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :